CONTACT ME
Please reload

Posts Récents

Les films à voir cet été - indie et blockbusters confondus

July 1, 2018

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Renger-Patzsch au Jeu de Paume

November 25, 2017

Dans le cadre d’un petit weekend à Paris pour l’exposition Paris Photo, j’ai profité d’aller à l’exposition au Jeu de Paume, un musée où je ne manque jamais de passer lors d’une visite à Paris.

L’étage du haut était dédié au travail d’Albert Renger-Patzsch (1897-1966), un photographe majeur dans l’Allemagne des années 1920.

Il avait une approche de la photographie caractérisée par un refus d’un style pictural trop établi, mais aussi par une composition et un sens du détail très particuliers. La construction de l’image chez Renger-Patzsch est très forte, fulgurante.

Dans cette exposition, on traverse les différentes périodes

 

dans lesquelles l’artiste a évolué, et qui font partie constituante de ses photographies. On commence avec une série de photos de nature, de fleurs, de plantes en très gros plans. Ici, on sent une envie très forte de montrer ce qui est, dans toute sa clarté et simplicité.

Et puis on passe à la ville (vie aussi) moderne. Il est question d’îles dans le nord de l’Allemagne Die Halligen, qu’il a photographiées sous plusieurs angles, en immortalisant les visages de ses habitants, ainsi que le mode de vie de ces derniers, mais aussi les bâtisses et leur modèle architectural. C’est en lisant le petit texte de début (très instructif et limpide), qu’on comprend qu’il voulait montrer là une contradiction avec l’industrialisation qui s’imposait de manière fracassante dans les grandes villes d’Allemagne à ce moment-là. On peut s’imaginer alors une période où tout se mélange, se confronte, dans le désir et la hâte d’introduire de nouvelles inventions technologiques, mais le doute et l’hésitation que celles-ci pouvaient susciter par rapport aux changements drastiques qu’elles allaient amener. Ces clichés sont incroyablement forts, mais surtout chargés d’émotion.

 

 

Il y a ensuite toute une série de photos qui portent sur le désir de montrer l’essence même d’une chose. J’explique. En gros, Albert a décidé à ce moment-là qu’il était primordial d’observer les choses (toute chose) de manière claire et compréhensible, pour en comprendre complètement et immédiatement tous les aspects, formels ou informels. Sont exposées des photos d’arbres, de forêts, de neige, de roche, de montagnes, et ainsi de suite. Absolument sublime.

Et puis on termine avec des photos d’architecture, de l’industrialisation-même. Cette série-là m’a un peu moins plu, mais c’est personnel.

 

Une exposition tout-à-fait intéressante sur un artiste très complet et prolifique, mais sensible et poétique, capable de passer d’une vision créative à celle d’un documentariste. À voir absolument si l’on est de passage à Paris. 

 

 

 

Les Choses d'Albert Renger-Patzsch au Jeu de Paume

du 17/10/2017 au 21/01/2018

Ici le site du Jeu de Paume : http://www.jeudepaume.org

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous