CONTACT ME
Please reload

Posts Récents

Les films à voir cet été - indie et blockbusters confondus

July 1, 2018

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Ex-Libris, ou l'art du partage et de la culture

December 3, 2017

 

Ex-Libris : The New York Public Library, une ode à la transmission, à l’apprentissage et au partage. Frederick Wiseman a une idée bien claire en tête, il choisit méticuleusement ce qu’il montre, ce qu’il ne montre pas. Il présente la Bibliothèque de New York comme un lieu de partage, d’approfondisssement des connaissances et d’entraide.

Le discours est présenté comme un moyen de transmission de connaissances, d’histoire, et de débat. La trame principale du film est constituée de multiples conférences et discussions sur des sujets divers et actuels, comme la discrimination raciale, l’ère technologique, la distribution de l’argent à bon escient dans une société. On a le plaisir d’écouter, parmi d’autres, l’historien Khalil Gibran Muhammad et la chanteuse et écrivaine Patti Smith.

 

La bibliothèque, à travers ses nombreuses annexes dans tout New York, harmonise les différences que comporte la ville, incarnées par sa population diversifiée. Par une utilisation fréquente du gros plan, le réalisateur nous fait découvrir des visages hétéroclites : enfants en bas-âge, adolescents encore boutonneux, seniors, tous appartenant aux quartiers de New York connus pour être fâcheusement délimités. Ici, le beau se trouve dans toute cette diversité qui se rassemble dans des lieux communs et accessibles à tous, sans plus aucune frontière notable.

 

Wiseman dépicte New York comme étant une âme intranquille, toujours en soif de savoir et d’apprentissage. The New York Public Library est montrée comme un château des savoirs, un puits inépuisable de ressources humaines et historiques. Elle joue un rôle primordial, essentiel dans la société.

 

Les conférenciers et les personnes qui font partie de la direction de la librairie nous apparaissent très humains, abordables et fondamentalement compréhensifs. Un sujet récurrent dans leurs nombreuses conversations autour de tables rondes, est le partage des ressources financières. Comment utiliser l’argent privé et le redistribuer de manière bienveillante et bénéfique à la population de New York, tellement hétéroclite, comprenant des besoins à des échelles monstrueusement différentes ? La question reste en suspens, mais leur envie - qui s’apparente presque au besoin - d’être équitable avec tous, nous frappe de plein fouet.

 

En somme, Ex-Libris : The New York Public Library exprime le désir de la société de s’instruire, dans une lutte acharnée contre l’inculture et la bêtise. Il nous donne l'envie de tendre vers une vie meilleure, chargée d’espoir, où nous considérons les ressources de l’être humain et sa capacité à apprendre très tôt, très vite, et à rester curieux de la compréhension du monde qui a existé ou qui nous entoure aujourd’hui.

 

Dans un climat compliqué et fragile où Trump nous renvoie l’image d’une Amérique engoncée dans des stéréotypes ancrés, le film nous donne la possibilité de lui imaginer un autre visage, ouvert, égalitaire, qui offre la possiblité de continuer de s’instruire et de rencontrer.

 

Ici la bande annonce :

 

Et là les horaires pour aller voir le petit bijou :

au Grütli (Genève) :  http://www.cinemas-du-grutli.ch/films/21792-ex-libris-new-york-public-library

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous